Sélectionner une page

Bienvenue sur le site de la Société d’Histoire de Monistrol-sur-Loire

La Société d’histoire de Monistrol-sur-Loire (SHM), association loi 1901 créée en 1983, a pour but la mise en valeur et la défense du patrimoine historique et culturel de la cité.
Elle a pour siège la Tour de l’Arbret, et s’occupe intensivement du Château des Evêques, deux édifices majeurs de l’histoire monistrolienne qu’elle contribue à mettre en valeur, en liaison avec Monistrol Animation, l’Association des Amis du Château (avec laquelle elle devrait fusionner prochainement pour former le Sh/AChâ/M) et l’Office de tourisme de Monistrol et des Marches du Velay. Elle a oeuvré pour la préservation et la restauration de la Tour de l’Arbret, autrement et improprement appelée « Donjon », dernier vestige des remparts de la ville, un temps menacé de démolition, dans lequel la Société d’histoire a emménagé en 2012.

La Société d’histoire publie chaque année une revue conséquente, les Chroniques Monistroliennes, avec un thème particulier (le Château de Monistrol au XVII siècle, Monistrol 20e siècle, 1940-1944, la poste en Haute-Loire, 1914-1918…) ou des thèmes variés (des Varia).

Elle organise aussi chaque année, depuis 2000, au Château, en liaison avec l’Association des Amis du Château, via le Sh/AChâ/M, de belles Expositions d’été avec un thème particulier, parmis lesquelles:

En 2010, « Si Monistrol m’était conté » ,  avait expliqué de manière à la fois ludique et documentée l’histoire de la cité à travers les âges, sur des panneaux comportant des textes accompagnés de dessins. Le n°44 des Chroniques Monistroliennes a été consacré à cette exposition, en hommage au Président Philippe MORET qui l’avait conçue et réalisée avec le dessinateur monistrolien Jacques SELLER.

En 2011, « Monistrol d’antan », fut une mise en images de la cité, par les cartes postales, photographies anciennes et gravures ou dessins, accompagnée de clichés contemporains, dus à André Vidil, mettant en perspective images anciennes et actuelles afin de mieux montrer l’évolution du patrimoine bâti de Monistrol. Cette exposition a connu un franc succès : plus de 2.500 visiteurs!

En 2012, « Les Monistroliens », ont continué dans la lignée, avec une exposition d’images consacrées cette fois aux personnes, personnages et personnalités, dans leur vie quotidienne : leurs travaux, leurs loisirs, leurs traditions, leurs fêtes profanes ou religieuses …

En 2013, étaient mis à l’honneur les « Métiers et Commerces d’antan ». Encore un grand succès !

En 2014, l’exposition d’été s’intitulait : « Monasteriolum, Monistrol l’Evêque, Monistrol-sur-Loire… Monistrol et le religieux« .

En 2015, « Monistrol et la Grande Guerre…

La cité à la veille de la Révolution – Lavis de Louis Menier (1788) – (BnF)

Armes et devise de Monistrol: Ad utrumque paratus

Naturellement, la Société d’histoire s’intéresse à l’ Histoire proprement dite de la cité, depuis ses origines autour de l’an Mil jusqu’à nos jours. Elle contribue à préserver le patrimoine monumental de Monistrol : le Château des Evêques, l’église collégiale Saint-Marcellin, récemment restaurée, les autres établissements ecclésiastiques, les châteaux et maisons-fortes, etc. Mais la SHM s’intéresse également à la préservation du petit patrimoine de Monistrol, et de manière générale au patrimoine sous toutes ses formes… Un inventaire exhaustif est en cours, notamment iconographique et audio-visuel, formant un fonds iconographique précieux.

Enfin, la Société d’histoire de Monistrol-sur-Loire comporte une section Généalogie, Delà les Bois, qui comme son nom le laisse entendre, concerne non seulement Monistrol, mais aussi toute la région Nord-est du Velay, jadis qualifiée de « delà les bois » par les gens de la capitale (Le Puy).

Des archives importantes sont conservées : photocopies des registres paroissiaux et de l’état civil, fonds Chappellon pour les notaires des 17e-19e siècles, notices généalogiques familiales numérisées, cadastre ancien, etc. Des permanences seront assurées les samedis matins au « Donjon » pour accueillir les chercheurs désireux de consulter les archives de la Société d’histoire.